Même pas soif !

Eté après été, nous essayons d’adapter la sélection de nos plantes et de nos fleurs à la sécheresse. Car même en forêt, l’eau vient à manquer. Merci au Jardin botanique de Nancy, le magnifique Jardin Jean-Marie Pelt, d’offrir une riche palette végétale exposée aux mêmes aléas que ceux que nous subissons dans la plaine des Vosges. Merci de les avoir si bien étiquetées afin que le visiteur puisse s’y instruire.

Nos armoises, pérovskias et orpins qui ont survécu à plusieurs journées à 35°.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s