Les canards et la belette

Voilà trois petits matins que les colverts reviennent nous visiter. Une cane et ses deux prétendants dans leur plus beau plumage batifolent sur l’étang à grands claquements d’ailes. Une petite visite à leur maison abandonnée, un petit bain de soleil sur la rive et puis s’envolent.

Serait-ce un de nos canards qui reconnaîtrait son ancienne maison ? Si les chasseurs et les prédateurs lui prêtent vie, le canard sauvage peut vivre une dizaine d’années.

Ceci expliquerait-il cela ? Ce matin, du haut du « mirador » de ma chambre, j’ai pu suivre la course d’une belette (mais était-ce bien une belette ?). Elle descendait, remontait le long du ruisseau, tentait d’escalader le grillage pour rejoindre la forêt. Soudain elle a disparu dans le lit du ruisseau avant de ressurgir (visiblement, elle n’aime pas l’eau) et de trouver la sortie en sautant par-dessus le mur et le grillage..

Pourquoi ai-je pensé qu’il s’agissait d’une belette ? Mystérieuses réminiscences. Notre forêt ressemble tant au pays des fables. Mais un peu plus de précision ne peut gâcher la joie d’avoir pu suivre la course de cet animal gracieux mais trop grand pour être une belette. La belette ne mesure que 20 cm. De l’avis de nos voisins de sentinelle-nature-alsace, il pourrait plutôt s’agir d’une hermine, deux fois plus grande que la belette…

A moins qu’il ne s’agisse d’une fouine ou d’une martre des pins ?

Plus grande, plus élancée, plus sombre que la fouine, habitante de la forêt… décidément, ce devait être une martre.

Martre des pins. Photo http://www.sentinelle-nature-alsace.fr

Avis d’experts : www.sentinelle-nature-alsace.fr

43 Replies to “Les canards et la belette”

  1. Il peut s’agir aussi d’un putois ! Ce qui pourrait t’aiguiller le plus dans la reconnaissance de l’espèce aperçue serait notamment la hauteur sur pattes (si haut sur pattes (!) il s’agit probablement d’une martre. Si rase-motte, et bout de la face blanche : putois !
    Bonne journée, Ernest.

    Aimé par 1 personne

  2. Oh, quelle chance ! Quand j’étais petite, je passais des heures à rêver devant une encyclopédie des animaux illustrée, et la martre était sans doute l’animal qui me fascinait le plus… C’est génial que tu aies pu en apercevoir une en vrai !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, dommage qu’elle était trop loin pour que je puisse distinguer sa jolie frimousse mais la voir courir était déjà un bonheur. Elle est tellement gracieuse, comme sortie d’une tapisserie du moyen-âge. A bientôt, Toupetite abeille !

      J'aime

  3. Ton article a aussitôt réveillé en moi ce refrain  » j’ai vu le loup le renard et la belette, j’ai vu le loup le renard chanter », que nous chantions à tue tête lors des marches en colonie de vacances. Merci pour ce souvenir, merci pour ces belles images et tes mots. Amitiés. Renée

    Aimé par 1 personne

    1. Pardon si je t’ai mis le refrain dans la tête. Les réminiscences n’étaient pas si mystérieuses, du « renard et la belette » aux « canards et la belette », l’inspiration est évidente. Merci Renée de partager les joies du printemps. Beau dimanche au soleil ! Danielle

      Aimé par 1 personne

  4. J’ai moi aussi une martre qui passe de temps à autre par notre jardin mais elle ne risque pas de se mouiller les pattes car l’eau est souterraine ici 😅
    Et nous sommes syncro avec les canards car, mercredi, j’ai photographié et filmé une cane colvert à la mare forestière que je recommence à visiter 😊
    C’est un grand plaisir de lire et voir les aventures que tu vis dans ton coin de paradis 😍
    Gros bisous, Danielle

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Malyloup ! Dommage que je ne suis pas aussi bonne photographe que toi. Je manque de patience et je suis trop absorbée par les travaux du jardin. Mais quel plaisir de pouvoir partager ces moments si intenses de rencontre avec les habitants de la forêt ! Beau dimanche ! Danielle

      Aimé par 1 personne

      1. il n’y a pas que la patience, il y a la communion avec la nature pour que les photos soient plaisantes et je suis bien certaine que tu as ‘ça’ en toi, Danielle 🙂
        je viens de passer trois jours non stop à tailler, nettoyer mon jardin et celui de ma fille….oui ça occupe, le jardinage, et pas de photos pendant ce temps-là 😉
        bises!

        Aimé par 1 personne

      2. Ah, ainsi donc, il y a encore un jardin, ou deux, à découvrir ! Mais une question tout de même : pour faire de si belles photos, tu utilises un appareil haut de gamme, avec divers objectifs et mise au point manuelle ? Ce qui suppose de séparer les activités jardinières et photographiques ? Amitiés, Danielle

        Aimé par 1 personne

      3. je ne sépare rien car je photographie en même temps que je jardine, sachant que j’ai toujours mon téléphone dans ma poche (un galaxy s7 edge) et sinon j’ai un olympus E-M10 avec un objectif 75-300 (on peut voir ce que j’utilise le plus souvent dans les mots-clés sur la marge droite de mon blog)
        j’ai aussi un ‘vieux’ nikon D90 avec un objectif 300-600 mais c’est tellement lourd que je l’utilise très, très peu et en général, je le note dans les mots-clés en fin d’article quand il est utilisé
        bien souvent je filme et photographie avec mon téléphone car c’est à portée de main comme lorsque j’ai vu le renard dans mon jardin 🙂
        voilà, voilà, belle journée, Danielle et gros bisous

        J'aime

      4. C’est bien ce que je pensais, tu es une pro de la photo. Il y a quelques années, j’ai essayé de photographier avec l’appareil d’un ami qui demandait des mises au point de précision. J’ai très vite renoncé. Je le regrette quand je vois notre martin-pêcheur qui remonte le ruisseau ou qui plane sur l’étang… A bientôt avec de nouvelles photos du renard peut-être… Joyeuses Pâques, danielle

        Aimé par 1 personne

      5. pro? oui mais/et non 🙂
        du temps de l’argentique, oui on peut considérer que j’étais semi-pro car oui je faisais beaucoup de réglages pour arriver aux photos dont je rêvais….
        mais depuis le numérique, c’est l’appareil qui fait tout ou presque en mode automatique! certes l’appareil choisi a son importance dans le processus mais tout le monde a accès aux belles photos à présent car je photographie principalement en mode auto 😉
        reste le ‘sujet’ photographique et là, oui je suis gâtée par dame Nature car elle est généreuse avec moi, je trouve!
        voilà, Danielle et j’espère bien pouvoir un jour te montrer tout ‘ça’ en vrai en passant te voir car tu n’es pas très loin de chez moi, à peine 100km et 1h101 de trajet (petite anecdote: pendant 10 ans, je me suis rendu au festival des imaginales d’Épinal et j’ai failli louer un gîte à Darney mais ça faisait un peu trop loin d’Épinal 😉 )
        bises et bonne fin de Pâques

        Aimé par 1 personne

      6. Nous sommes donc voisines ! Quelle bonne nouvelle! Oui, dès qu’on nous rendra un peu de liberté, j’aurai grand plaisir à t’accueillir dans notre jardin et notre forêt ! Heureusement que nous avons la nature et les oiseaux, car les Imaginales d’Epinal, comme toutes les manifestions culturelles, sont désormais virtuelles.
        A bientôt, amitiés, Danielle

        Aimé par 1 personne

  5. Mais que tout cela chante de grâce et de beauté, mais que j’aime cette vague hésitation et le mystère qui plane autour de la présence de cet animal si charmant.
    On ne saura peut-être jamais.
    Mais un colvert veille ….
    Bonne soirée Danielle et merci de nous conter les histoire de ton bois joli !

    Aimé par 1 personne

Répondre à ID de femmes Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s