L’un s’éteint, l’autre s’allume

Quand un rhododendron s’endort, un autre se réveille. Les rouges et les roses se sont éteints comme le parfum des skimmias. C’est alors que le grand rhododendron violet, que nous avons trouvé bien isolé à notre arrivée, sort le grand jeu…

Plus timidement dans le sous-bois, le rhododendron blanc s’éveille lui aussi mais il faudra encore attendre pour voir ses corolles s’ouvrir et révéler les chaudes nuances de leur coeur d’or.

Et au bord du ruisseau, sous l’érable du Japon, l’azalée émerge des fougères, des hostas bleutés, des lamiers argentés, les astilbes et les podagres.

31 Replies to “L’un s’éteint, l’autre s’allume”

    1. Oui, Marie-Anne, c’est un géant. Il est né d’une petite bouture plantée il y a environ trente ans pas les anciens propriétaires. Les petits rhododendrons et les skimmias que j’ai plantés il y a quatre ans pour lui tenir compagnie se développent eux aussi à grande vitesse. La preuve que c’est le sol qui fait la réussite du jardinier ! Belle journée, Danielle

      Aimé par 2 personnes

    1. Oh, quelle déception ! Il est vrai qu’il faut des arbres profondément enracinés pour supporter des sécheresses comme celles qu’on a connues ces derniers été. J’espère que ce printemps pluvieux va redonner de l’énergie aux survivants ! A bientôt Malyloup 😍

      Aimé par 1 personne

  1. C’est si beau !!!… Je me souviens du  » royal botanical garden » à Edinburgh en juin, avec des centaines de Rhodos différents, azalées et autres, une pure merveille….Nous n’avons pas ici cette terre de bruyère nécessaire pour les Rhodos et les nôtres sont donc en pots et souffre l’été de la sécheresse…..mais profitons en!

    Aimé par 1 personne

  2. Ils ont une telle présence ! A l’automne prochain, je vais en planter dans mon petit sous bois. J’ai trop envie de les voir s’épanouir de la sorte au fond du jardin 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je n’avais pas pensé au Temps du Tango (petit chef d’oeuvre de la chanson !) mais le spectacle des plantes et des fleurs m’évoque souvent des pas de danse. Elles ont de tels élans pour s’entremêler avant de se séparer dans des mouvements très lents ou très rapides qu’on peut imaginer des passions secrètes… Belle journée, peut-être à la Tête d’Or… Amitiés, Danielle

      Aimé par 1 personne

  3. Il est beau ce grand rhodo!
    Je vous l’herbe aux goutteux panachées, cette plante a une reprise tellement facile et peu rapidement couvrir de grandes surfaces. J’en suis un peu envahie vers mon entrée, je n’arrête pas d’en enlever(et de manger les jeunes pousses en salade :D)
    Du coup j’en ai mis dans les coins un peu vide, comme autour des bambous et j’ai maintenant de grands tapis.
    Bonne journée

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, l’herbe aux goutteux devient vite incontrôlable ! J’ai vu une annonce de ventes de plantules « garanties sans podagres » ! C’est dire si certains s’en méfient. Mais dans un grand jardin avec des zones ombragées, elles apportent de belles taches de lumière. Merci pour la recette de salade, je vais essayer et ça me motivera pour désherber à temps ! Belle journée !

      J'aime

    1. Merci ! Oui, il mesure 4 mètres de haut. Mais il faut aller visiter les jardins d’Angleterre, et quelques jardins botaniques continentaux, pour admirer des vallées de rhododendrons encore plus grands dans des dégradés de couleurs somptueux. 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Il y en a de bien plus grands ! Les variétés sauvages de l’Himalaya atteignent plus de 15 mètres. Dans le Nord de l’Angleterre, au pays des soeurs Bronte, ils envahissent les côteaux abrités du vent. Ce sont les horticulteurs qui ont créé des arbustes de taille plus adaptée aux jardins.

        Aimé par 1 personne

  4. C’est magnifique, quelle luxuriance ! Mon petit jardin suspendu ne peut rivaliser, bien sûr. A défaut d’espace, j’y entretiens la variété des plantes (en bacs et pots) qui supportent une exposition sud-ouest, des vivaces pour la plupart : le vert domine.

    J'aime

    1. Merci Tania ! J’admire les jardiniers de balcon et de terrasse. Quand je vivais en ville, je n’ai jamais réussi à créer le petit jardin suspendu qui m’aurait permis de mieux supporter la vie citadine. 🌳💐🍁

      J'aime

  5. Quels superbes rhododendrons ! Impossibles dans ma terre calcaire ainsi que les acers, azalées et astilbes. Ton jardin est magnifique.
    Les rhodos me font toujours penser à mon enfance en Angleterre. J’allais régulièrement jouer à l’intérieur des rhododendrons de 3 ou 4 mètres de haut avec leurs enchevêtrements de grosses branches sur lesquelles on grimpait. J’adorais ça, un petit monde secret et d’aventure loin des yeux des adultes. Bon dimanche Danielle

    J'aime

    1. Merci Judith ! Pour moi, les vallées anglaises de rhododendrons sont l’image du jardin idéal. Je crois l’avoir découvert en regardant le film « Rebecca ». Mais à la réflexion, ce devait être un autre film car « Rebecca » était en noir et blanc. A moins que je l’aie colorisé en rêve, mon rêve de jardin était si intense… Mais je n’avais pas imaginé que les enfants pouvaient y grimper ! A bientôt dans ton jardin !

      J'aime

Répondre à Sandrine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s