Un plan, enfin !

Pour les visiteurs qui se perdent dans notre jardin, voici une ébauche de plan et quelques vues élargies. Ruisseau, étang, massifs, bordures, arbres et arbustes isolés… occupent un terrain de 8 000 m², long d’environ 110 mètres. Ce qui brouille les repères, c’est qu’il est aménagé sur trois niveaux. Dans un passé dont il ne reste malheureusement que peu de traces, il y avait là l’un des nombreux moulins à eau qui alimentaient les manufactures, les villes et les villages de la plaine des Vosges.

Au centre du terrain, la maison (adossée à l’ancienne maison du meunier) : les 4 coins coïncident avec les 4 points cardinaux. L’entrée est orientée à l’Est Sud-Est, côté orée du bois. Les trois autres côtés sont cernés par la Forêt de Darney.

Niveau 0 côté Est

Au niveau 0 : le portail, l’allée d’épicéas, la maison et une grande terrasse gazonnée qui la contourne jusqu’au ruisseau ;

Au bout de l’allée d’épicéas, arrivés à la cour gravillonnée, on tourne à gauche sous l’arche de la glycine pour arriver à la grande terrasse qui entoure la maison.

De la terrasse, un escalier donne accès au niveau -1 aménagé en jardin de moines (plutôt que de curé, étant donné l’isolement du lieu).

Niveau 0 côté Sud

En poursuivant, on contourne la maison, toujours en terrain plat, puis une côte mène à l’étang en passant sous la ramure du grand hêtre pleureur.

Massifs de vivaces et de rosiers aménagés côté Sud
Au bout de la pelouse, entre le tilleul et un massif de rhododendrons, skimmias, hydrangeas et autres hostas, on accède au petit pont pour traverser le ruisseau.

A suivre avec la visite des niveaux -1 et +1…

11 Replies to “Un plan, enfin !”

  1. Oh c’est impressionnant ! Un grand terrain comme ça doit nécessiter beaucoup de travail. Avec ce plan on a une meilleure idée de l’ensemble. J’ai adoré le précédent article sur les grenouilles. L’eau doit bouillonner au printemps ! Bon après-midi

    J'aime

    1. Bonjour Judith,
      Oui, il y a du travail. Il faut se lever tôt et accepter que tout ne soit pas parfait, loin de là. Mais le but n’est pas la perfection. Vu la situation et la configuration des lieux, il s’agit plutôt d’un « jardin de transition » entre jardin cultivé et jardin « sauvage ». Ce qui est, à en croire nos grenouilles, est assez réussi ! A bientôt, belle journée au jardin ! Danielle

      J'aime

  2. Wouha ! Superbe ! Cela me donne encore plus envie !! 😀
    Dis j’ai une queson technique, ton allée gravillonnée, elle est comment sur les côtés ? A t-elle une délimitation avec la pelouse ? Je te demnade ça parce que nous allons devoir ajouter des graviers sur la grosse caillasse de notre allée mais monsieur ne veut pas de bordure et moi je me demande s’il n’en faut pas une quand même pour éviter que les graviers partent sur les côtés…
    J’ai une autre question, y a t-il des animaux domestiques ou de ferme chez toi ? Parce qu’avec toute cette place, tu pourrai te permettre un paon ou des canards… 😉
    Belle fin de journée Danielle, bises

    J'aime

    1. Merci Estelle! Quant à la cour gravillonnée, c’est un cauchemar. Elle était là, bien entretenue par nos prédécesseurs à grands renforts de Roundup. Nous avons bien sûr éliminé tous les poisons trouvés dans la remise. Du coup, la cour a demandé des séances de désherbage sans fin. Nous avons regazonné une grande partie de la cour et traité avec un mélange sel+vinaigre+soude les graviers mais ce n’est pas très convaincant. Si nous n’avions pas une aussi grande surface, je poserais des dalles alvéolées remplies de gazon… Quant aux animaux, j’en rêve, mais nos malheureux canards ont été attaqués par les rapaces, très actifs sur notre forêt. Même en pleine journée et en notre présence. J’aimerais avoir des poules mais il faudrait les garder dans des cages. Peut-être des oies mais j’en ai peur et je me demande si elles ne vont pas s’attaquer à mes fleurs… A bientôt, amitiés, danielle

      J'aime

    2. Mais j’oublie la question de la bordure de rétention des graviers. Elle me semble utile s’il y a des mouvements d’engins (tondeuses, brouettes, etc.) ou de tuyaux d’arrosages entre le gazon et le gravier. Belle journée ! Danielle

      J'aime

      1. Merci Danielle, effectivement, nos voitures peuvent même remonter l’allée parfois pour décharger du matériel ou des courses…
        C’est sûre que je vais lutter avec les mauvaises herbes dans les gravillons, mais la proximité de la craste et le trop plein d’eau ne me permet pas d’autre solution à moins de faire une allée en dur, mais là ce serait un autre budget… Nous allons étudier la question.
        Ici aussi les rapaces tournent dans le ciel. J’ai parfois peur pour mes poules qui sont naines mais pour le moment ils les laissent tranquille. Par contre, la question d’un coq et de poussin a vite été réglée ! (Et hop, un argument de plus pour décourager monsieur 😉
        Belle journée Danielle, bises

        J'aime

  3. Whaouuu !!! Mais tu as 8000m² !!! Je suis tellement jalouse 😛 Tu ne dois pas t’ennuyer c’est sur, mais quel boulot ce doit être. La nature se débrouille heureusement sans nous si elle le doit 😉 Bravo pour ton grand et beau jardin, et le plan, formidable !

    J'aime

    1. Merci Marie ! Heureusement que l’étang et le ruisseau occupent une bonne partie de la superficie. Encore que, là aussi il y a du travail. A bientôt avec les photos de mes dahlias qui ont fait des petits grâce à tes bons conseils § Belle journée, danielle

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s