The Hidden Life of Vegetables

Je rêve d’un potager « à l’anglaise ». Un potager paysager, en courbes et en reliefs, mêlant les fleurs et les légumes, des plates-bandes et des pyramides couvertes de cucurbitacées variées, de fleurs d’artichauts perchées sur leurs longues tiges… John, tout British qu’il est, a une vision plus « carrée » du potager. Voici le récit à deux voix de ce Kitchen Garden créé au pied des grands arbres de la forêt : « La vie cachée des légumes », titre qui dénonce une flagrante injustice…

Regular readers of articles in this blog could be forgiven for thinking that all we have in the garden are flowers, shrubs and trees plus whatever wildlife encroaches on our territory. What hasn’t been shown to date are the vegetable plots presently yielding a rich early harvest of salad, onions, peas, beans and potatoes. Not as pretty as the flower beds it’s true – but attractive in their own way particularly when they conjure up thoughts of tasty home-grown produce.

Au commencement… March 2013
Printemps 2018

Peu à peu le dessin du potager s’est précisé. Au printemps 2018, victoire, une première courbe qui engage à poursuivre la visite du potager par un tour de l’étang. Plus loin, la construction de plates-bandes en gradins habillés d’un tressage de branches de saules, nourris de compost « maison » et de paillages divers. C’est alors que John a réalisé que ce charme planté au milieu du potager n’avait rien à y faire…

Stepping further back by some three years shows the construction phase on the sloping ground using pruned willow branches for the walls surrounding the rectangles. Though they don’t comply fully with the current ‘no-dig, lasagne’ approach they contain a good mix of layers of grass clippings, leaves, cardboard and, best of all, bucketfuls of compost.

Le charme qui faisait de l’ombre aux plates-bandes en gradins a été abattu. Restait la souche. Pas question d’utiliser des produits empoisonnés pour accélérer sa décomposition. On a planté des lonicera nitida (chèvrefeuilles à feuilles de buis) autour de la souche encadrés d’un tressage en hexagone de branches de saules.

So far, so good but a major problem remained – shade. A row of pine trees block the sun for the first hour or two of the morning but they’re too tall and well-established to cut down. No, the real problem was the hornbeam that blocked the afternoon sun and much as we love our trees it just had to go.

And, coming back to the present, it’s clear that the vegetables have benefited from its absence and where it stood a very healthy cluster of Lonicera nitida now acts as a memorial to its passing.

35 Replies to “The Hidden Life of Vegetables”

  1. C’est très chouette et tout semble bien pousser. Je pense que chez moi même si j’ai coupé pas mal d’arbres, tout ce qui est courgettes/courges n’aura pas assez de lumière.
    C’est bien vert en tout cas! Bonne journée

    Aimé par 1 personne

    1. Pour être vert, c’est vert ! Merci la pluie ! On n’osait plus y croire après les trois derniers printemps-étés de sécheresse. La nature est tellement heureuse que nous le sommes nous aussi. Mais pour le potager, il est vrai que l’abattage du charme a tout changé. Cela reste un sacrifice de couper un arbre…

      J'aime

      1. C’est sûr que nous vivons sous des climats très différents. Il ne doit pas y avoir beaucoup de gastéropodes. 🙂
        Je suis allée faire une petite visite sur le site de Saint-Victoret et l’histoire de la glacière me fait rêver. En revanche, le Parc de l’hôtel de ville me laisse perplexe : l’oeuvre d’un maire mégalo ? Ou est-ce que ce sont les photos qui donnent cette impressions ?

        Aimé par 1 personne

      2. pas vraiment une impression 😀 ce bâtiment est un ancien château en ruine restauré par la Municipalité. Oui il a des idées mégalo mais depuis 1995 qu’il a été élu pour la première fois il a fait d’une Commune délabrée un petit bijou de propreté et de convivialité 😀 la dette municipale est de zéro Euro par habitant…….. alors, même si la mairie est énorme, les fausses ruines romaines et les statues d’aigles un peu partout, vive lui quand même 😀

        Aimé par 1 personne

      3. J’imagine bien le personnage. Comme toi, je remercie les mégalos d’être là quand ils se consacrent au bien commun. SI seulement ils étaient plus nombreux, on a bien besoin d’ambitieux généreux. 😀 Belle journée au soleil !

        Aimé par 1 personne

  2. oui, je comprends pour le charme, même si c’est toujours dommage… (Idéfix, etc)
    j’avais deux potagers, un au soleil et un à l’ombre, ce qui est une hérésie, évidemment, mais certains étés chauds et secs, ça prenait tout son sens, par exemple pour les épinards et des choses comme ça 😉

    J'aime

    1. Après les sécheresses des dernières années, ce printemps pluvieux annonce une récolte miraculeuse ! Nos premières courgettes sont un régal ! Quant aux courbes, il y a encore du travail… Bonne journée (même si elle ne sera pas très belle) !

      J'aime

  3. La création d’un potager reste une chose qui doit être réfléchie. C’est comme une grossesse, on attends, on rêve, on imagine, on dessine, on discute, et puis a un moment il faut y aller, il faut faire naitre tous ces projets….mais ça ne se fait pas en cinq minutes ! Cette idée de mélanger fleurs et fruits est si jolie…Avec vos dénivelés et tout ce vert, vos options sont nombreuses, c’est chouette !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci, la Dame aux ânes (et aux pintades, félicitations pour les naissances !). C’est vrai que la culture du potager est très exigeante si l’on veut qu’il soit productif sans tricher avec la nature. Et si on vient, comme moi, rajouter des contraintes esthétiques, ça devient tout un art… Belle journée !

      Aimé par 1 personne

  4. Oui surtout avec un charme, j’avoue que j’ai moins de sentiment avec les pins qui ne ressemblent à rien, chez moi en tout cas. Après avec les hêtres, chênes, érables… Je ne peux pas, sauf si vraiment je vois que l’arbre ne fera rien ou est mal en point. Bon par contre les énormes pins, je laisse, trop dangereux à tomber et puis ceux la sont beaux.
    Bonne journée

    Aimé par 1 personne

  5. Après cette promenade éblouie dans ton jardin, je retourne, le coeur content, à l’article que je prépare, La pluie nous inonde depuis ce matin. Lyon sera désert, les lyonnais sortent surtout par obligation en cas de pluie, moi-même je sortirai en fin d’après-midi. À défaut de forêt, la Saône fera mon affaire. Les quais sont beaux. Merci Danielle pour la promenade de ce début d’après-midi.

    J'aime

    1. Et je t’annonce, chère Renée, que le niveau de la Saône n’est pas près de baisser à en juger par le débit de notre ruisseau. Ca me fait plaisir de savoir que l’eau qui traverse notre jardin va passer le long de ta promenade…

      J'aime

  6. En quelques années, votre jardin a pris belle allure, bravo ! Dommage d’abattre un vieil arbre s’il n’est pas malade, mais je suppose que vous avez fait au mieux. Le lonicera nitida pousse bien près de la souche, je vois ; je garde jusqu’à présent un plant en boule sur tige (en pot) que j’ai cru gelé cet hiver, mais la moitié des branches de la boule ont refait des feuilles et voilà que j’hésite à le remplacer par autre chose.

    J'aime

    1. Ah je ne savais pas qu’on pouvait faire du lonicera nitida une boule sur tige. Il pousse tellement vite dès qu’il reçoit un peu de pluie qu’il faudrait le tailler tous les jours… mais pourquoi pas sur un balcon ? Au jardin, c’est la plante idéale pour créer des petites haies. SI le tien a souffert du gel, peut-être peux-tu piquer des boutures tout autour de la tige pour créer une boule mais posée directement sur le pot et pas sur tige. A mon avis, tout ce petit monde sera content. (Il n’y a rien de plus facile à réussir que les boutures de lonicera.)

      J'aime

  7. Quel beau projet que ce potager mêlant l’utile à l’agréable ! Et comme j’aime cette petite barrière, qui laisse deviner, mais donne envie de venir voir de plus près, les beautés, et pourquoi pas croquer l’une d’entre elle 😉
    Magnifique réalisation, dans ton petit paradis Danielle !

    J'aime

Répondre à la dame aux ânes Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s