Au jardin nu

les jeunes herbes
entre chaque brin
miroite l’eau

Un « profond sentiment solitaire d’impermanence »… éveillé ou réveillé par le billet de Marie-Anne dédié à « Chiyo-Ni, bonzesse au jardin nu » ? Il m’a laissée en arrêt devant les jeunes pousses d’après la pluie à l’orée de la forêt…

J’ai cherché

sous les nuages de pluie
ventre gonflé
la grenouille

mais c’étaient encore des nuages d’hiver…

Merci Marie-Anne

12 Replies to “Au jardin nu”

  1. Bonjour Danielle. Après une absence je reprends la lecture des blogs et je tombe sur ta première photo magique et mystérieuse. Je vois du bleu, de l’eau et des rochers plats comme support pour les jeunes pousses. C’est pris dans ton torrent ? Je l’aime beaucoup et encore une fois tu as trouvé les mots justes pour l’illustrer. Belle journée.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Judith,
      Bon retour ! Je suis impatiente de voir refleurir ton Magical garden.
      Je suis heureuse d’avoir réussi à partager mon émerveillement devant ces petites pousses d’herbe. J’ai pris la photo au hasard de ma promenade dans les anciennes carrières de grès de Bonvillet (à proximité de Darney et à 5 km de chez nous). C’était en orée de forêt sur un plateau gréseux au lendemain de grandes pluies…
      A bientôt, amitiés, Danielle

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :