Regretté Victor…

« C’est une triste chose de songer que la Nature parle et que le genre humain ne l’écoute pas. »

Victor Hugo, « Carnets », 1870

Hortensias trentenaires placés sous haute protection en attendant qu’une couverture végétale s’installe… et les aide à résiste aux prochains étés…

7 Replies to “Regretté Victor…”

    1. Oui, ils avaient une sensibilité plus ouverte au mysticisme mais ils avaient aussi une conscience qu’on appelle aujourd’hui « écologique » : Hugo comme Goethe considéraient que chaque créature, si modeste soit-elle, fait partie du « grand tout ». Ils étaient mystiques mais aussi plus lucides que nous ! Amitiés, Danielle

      Aimé par 1 personne

  1. Merci Danielle pour cette belle citation.
    Il est encore plus triste de constater que 150 ans plus tard la nature pleure mais nous l’ignorons toujours davantage.
    Nous nous sommes complètement déconnectés des liens qui nous unissent à notre environnement, heureusement les mentalités semblent vouloir changer de cap, mais c’est bien laborieux.
    Bonne fin de journée

    Benjamin

    Aimé par 1 personne

  2. Merci, Benjamin, de partager ma peine. Ce n’est pas tant l’état de mon jardin et de « ma » forêt qui me déprime que l’aveuglement de nos « décideurs » : les betteraves et le poison de sucre qui en sort vont encore l’emporter sur les abeilles ! C’est à désespérer ! Mais, bon, continuons à faire notre travail de petite fourmi, qui sait… Amitiés, Danielle

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s