Le génie de la haie

« L’art de la marqueterie bocagère avait atteint ici un haut degré d’accomplissement. La pierre accueillait la mousse. La mousse arrondissait les angles et protégeait des sociétés de bêtes. Oh ! Comme il eût été salvateur d’opposer une « théorie politique du bocage » aux convulsions du monde. On se serait inspiré du génie de la haie… Elle séparait sans emmurer, délimitait sans opacifier, protégeait sans repousser...

L’air y passait, l’oiseau y nichait, le fruit y poussait. On pouvait la franchir, mais elle arrêtait le glissement de terrain.

A son ombre fleurissait la vie, dans ses entrelacs prospéraient des mondes, derrière sa dentelle se déployaient les parcelles. La méduse du récent globalisme absorbait les bocages. Ce remembrement du théâtre mondial annonçait des temps nouveaux. Ils seraient peut-être heureux mais n’en donnaient pas l’impression. « 

Sylvain Tesson, en marche sur « Les chemins noirs » à l’approche du Cotentin.

Entre forêt et « bocage », notre jardin fourmille de vie, de visiteurs de toutes espèces qui vont et viennent à travers les rideaux d’aubépines, de charmilles, de berbéris, d’aulnes, de lierre, de mûriers…

Et pour prendre modèle sur le génie ancestral de la haie, nous avons créé une haie à l’intérieur du jardin. En demi-cercle autour du vieux pommier, elle délimite le territoire du potager par un mélange assez échevelé d’hydrangeas variés, de mauves arbustives, de pivoines et d’herbes sauvages.

20 Replies to “Le génie de la haie”

  1. Je n’ai jamais aimé les frontières, les séparations, les barrières, mais là je fonds devant cette haie en demi-cercle ; c’est doux un demi-cercle, et puis l’égaiement par la couleur. Cette haie, comme une façon de dire au vieux pommier, « je suis haie, pour te protèger, tu peux sommeiller tranquille. » Merci Danielle pour cet instant de rêve.

    Aimé par 1 personne

      1. Bel effort ! Il était temps ! Ou plutôt trop tard à en juger par les inondations. Cependant, j’ai l’impression que la Belgique a une longueur d’avance sur la France en matière de préservation de l’environnement.

        J'aime

  2. Cette nature foisonnante autour de chez vous est superbe ! Quelle aubaine pour la faune.
    Quelle bonne idée de créer une haie autour du pommier. Je cherche où je peux mettre une haie dans le jardin mais la place est limitée. Belle soirée Danielle

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, Judith, ça foisonne ! La pluie a transformé le paysage et le jardin. Je suis dépassée par les invasions d’herbes sauvages et, du coup, ce sont les « éléments structurants » pour parler comme un paysagiste qui nous sauvent. Pour des espaces plus limités, je suggère la haie de lonicera nitida, plus rapide et résistante que le buis, plus « naturelle » si on préfère la laisser s’exprimer… Belle journée, Danielle

      J'aime

  3. Les haies étaient avant nourricière, on savait y trouver des fruits, du petit bois pour le feu mais aussi des piquets pour les clôtures, voir de quoi faire des planches, des outils… Elles abritaient la faune, faisaient de l’ombre…
    C’est bien dommage que maintenant il y’ai surtout des monocultures à perte de vue. J’ai lu il y’a peu un petit livre « planter des haies de biodiversité », j’ai trouvé très intéressant avec des idées d’arbustes parfois oublié.
    J’ai fait plusieurs haies chez moi qui sont encore petites.
    Ta haie en demi cercle est très jolie, on dirait qu’elle s’est implantée toute seule, ça fait très naturel et le paysage autour est chouette. Bonne journée

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Cindy ! Oui, militons pour les haies variées qui sont un bienfait pour tous les êtres vivants. (Et qui sont tellement plus belles que les haies de thuyas.)
      J’imagine que dans ton jardin aux reliefs si marqués, tes haies seront bien utiles pour retenir la terre durant les fortes pluies.
      A bientôt, Danielle

      J'aime

    1. Chère Dame aux ânes, je te recommande la lecture de Sylvain Tesson. Il ne lui manque une Modestine pour être en totale harmonie avec nous, dans la tourmente de nos coeurs comme dans le bonheur de vivre dans la beauté.

      J'aime

Répondre à chatvoyageur Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s