Bleu forêt

Ceci n’est pas une pub pour une estimable marque vosgienne mais un écho au bel article de Tout l’opéra (ou presque) dédié aux notes bleues. Entre Rachmaninov et Miles Davis, Jean-Louis évoque Rimbaud et son sonnet des « Voyelles » :

 « O, suprême Clairon plein des strideurs étranges »

Je n’avais jamais été convaincue par cette association du O et du bleu. Jusqu’à ce silence qui a suivi le « Blues » de Ravel. Silence rompu par le « suprême clairon » du brame, tout près dans la forêt…

Campanules sauvages dans l’ombre du sous-bois

Le magnifique cerf de la photo a bramé sur le blog aux mille oiseaux et animaux des bois Palette de couleurs .

8 Replies to “Bleu forêt”

  1. Voici mon retour à la blogosphère après une pause plus longue que prévue ! Je n’aurais jamais pensé associer des voyelles à une couleur mais pour moi le brame du cerf évoque le rouge, le rouge des ardeurs et de la force. En revanche la scène du sous-bois est d’une délicatesse ravissante, bleue mais aussi rose pale. Belle journée Danielle

    Aimé par 1 personne

    1. Bon retour, Judith !!! Je vois que nous sommes sur la même longueur d’ondes chromatiques. Moi aussi j’aurais associer le O au rouge , tout comme le brame du cerf. Mais c’est intéressant d’apprendre du poète que nous ne vibrons pas tous aux mêmes fréquences.
      A très bientôt dans ton Magical Garden, Danielle

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s