Patience, patience…

On les dit faciles à vivre, faciles à cultiver. Juste un peu de patience pour les voir fleurir en octobre, comme des cierges d’argent émergeant des feuilles mortes. Chez nous, il a fallu quatre ans de patience. Plantées à la mi-ombre du grand hêtre sur la pente qui mène à l’étang, elles n’ont donné que quelques feuilles chétives. Replantées il y a deux ans à l’ombre du tilleul en compagnie des astilbes, on les avait oubliées. Mais voilà qu’elles ont enfin fleuri ! Au bout de quatre ans de patience. Cadeau des pluies de l’année sans doute…

Cierge d’argent, Cimicifuga, Actaea matsumurae White Pearl 

17 Replies to “Patience, patience…”

  1. C’est joli!Chez moi ce sont les cœurs de Marie que je n’arrive pas à faire fleurir, je les ai planté à l’ombre avec des heuchères et je n’ai jamais de fleurs ou alors 1 ou 2 toutes minus et très peu de feuilles.
    Bonne journée

    Aimé par 1 personne

    1. Problème de terre ? Peut-être pas assez acide ? ou de manque d’humidité ? Elles n’aiment pas la sécheresse. En tous cas, l’ombre ne leur déplaît pas. Essaie une bonne ration de compost avant l’hiver, ça ne peut que leur faire du bien. Bonne semaine, Danielle

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s